Impact environnemental



Analysons maintenant les problèmes liés aux types d’abrasifs, à la poussière produite par le sablage et les solutions à adopter pour l’éliminer, la réduire ou la récupérer.

Il faut avant tout préciser que, s’il n’était pas possible d’utiliser l’un des systèmes illustrés ci-après, en effectuant donc un sablage à sec, le choix de l’abrasif a une importance fondamentale.
Le plus utilisé et naturellement le moins onéreux, est le sable siliceux. Malheureusement, ce type d’abrasif produit de la poussière contenant de la silice, dangereuse pour l’homme, car elle peut provoquer la silicose. Dans ce cas, les personnes les plus à risque se trouvent autour de la zone de sablage, car elles ne disposent pas des protections que possède en revanche l’opérateur.
Pour remplacer le sable siliceux, il est possible d’utiliser des abrasifs  perdus, plus chers mais non silicogènes, comme par exemple le quartz, les scories de fonderie et en cas de traitements très particuliers, le bicarbonate de soude. Ces abrasifs formeront des poussières moins nocives.